EN FR
Home   Nouvelles   Andreescu et Polansky couronnés champions du Challenger Banque Nationale de Gatineau

Andreescu et Polansky couronnés champions du Challenger Banque Nationale de Gatineau

Malgré le temps incertain en début de journée, les matchs se sont déroulés à l’extérieur, au parc de l’Île de Gatineau. Le tournoi, qui accueillait pour la première fois un volet masculin et pour sa troisième édition, offrait une bourse totale de 100 000 $.

Les deux rencontres de demi-finale ont débuté en même temps ce matin. Peter Polansky (Thornhill, ON), qui n’avait concédé aucune manche jusqu’ici, s’est défait du Croate Matija Pecotic en deux manches de 6-4 et 4-6 (8). La foule a eu droit à tout un spectacle au bris d’égalité de la dernière manche alors les joueurs marquaient tour à tour et exhibaient du tennis de grande qualité.

Sur le court central, Denis Shapovalov (Richmond Hill, ON) se mesurait à la 183e raquette mondiale, Vincent Millot (FRA). Ce dernier a dominé la première manche à tous les niveaux et a brisé l’Ontarien à 2 reprises. Millot a continué sur sa lancée au deuxième acte et malgré une belle remontée de Shapovalov jusqu’à 5-4 alors qu’il tirait de l’arrière 3-1, le Français a vite fermé la porte signant un gain de 6-2 et 6-4.

Pendant que Polansky et Millot se reposaient avant de jouer la finale, Bianca Vanessa Andreescu (Toronto, ON) s’est alimentée de sa victoire en demi-finale la veille et a poursuivi sur sa lancée. Elle a vite imposé son rythme en début de rencontre et celle qui avait fait tomber Aleksandra Wozniak à Granby a concédé la première manche à Andreescu. Le deuxième acte a été un peu plus difficile puisqu’Halbaeur est revenue au jeu avec une nouvelle stratégie. Les deux joueuses se sont brisées à tour de rôle et l’Américaine a créé l’égalité à 5-5. La Torontoise a gardé son sang-froid et elle s’est emparée du match par la marque de 6-2 et 7-5. Andreescu mettait ainsi la main sur le premier titre de sa carrière à seulement 16 ans.

Le conte de fées de la jeune athlète ne s’est pas arrêté là puisqu’avec sa partenaire Charlotte Robillard-Millette (Blainville, QC), elle a également mis la main sur le titre du double. Dans un duel les opposant à l’Australienne Samantha Murray et la Japonaise Mana Ayukawa, les rebondissements étaient à l’honneur. Les Canadiennes ont eu un début de match difficile et ont concédé la première manche à leurs rivales. Elles sont toutefois revenues en force au deuxième acte, qu’elles s’octroient par la marque de 6-4. Andreescu et Robillard-Millette se sont bien battues pour mettre la main sur la manche décisive et le tableau indicateur affichait 4-6, 6-4 et 10-7 en faveur des Canadiennes à la fin de la rencontre.

Le dernier match de la journée opposait Peter Polansky à Vincent Millot pour la finale du simple. Millot, originaire de Dijon, et Polansky, ont tous les deux déjà figuré parmi les 150 meilleurs joueurs au monde ; la finale promettait un niveau de jeu très relevé. La première manche a été ponctuée de très longs échanges et Millot s’est montré plus coriace que son adversaire en profitant d’un gain de 6-3. Au deuxième acte, Polansky s’est armé de patience pour rivaliser avec le Français, ce qui a porté ses fruits. Le Canadien a effacé 8 balles de bris et produit deux aces pour s’emparer de la deuxième manche 6-4.

Au début de la manche décisive, le Français n’a pas pu revenir au jeu en raison d’une blessure à la jambe gauche. Peter Polansky a été déclaré vainqueur du tournoi, lui qui n’avait pas atteint la finale d’un Challenger en simple depuis 2013.

« À mes yeux, ce match est une victoire en raison de tous les efforts que j’ai dû mettre pour revenir alors que je tirais de l’arrière. Je me suis très bien battu et nous avons joué deux manches de très grande qualité. Je suis triste pour Millot, mais je comprends très bien ses raisons et je le respecte. », explique Polansky.

IMG_0823[1]

Ainsi, deux Canadiens ont raflé les plus grands honneurs du Challenger de Gatineau, une première pour ce tournoi. Peter Polansky et son partenaire de double Philip Bester (Vancouver, BC) se dirigent maintenant vers les Internationaux des États-Unis pour participer aux qualifications alors que Bianca Vanessa Andreescu retourne à la maison pour prendre quelques jours de vacances.

Photos: Frédéric Désilets