EN FR
Home   Nouvelles   Andreescu en finale du Challenger Banque Nationale de Gatineau

Andreescu en finale du Challenger Banque Nationale de Gatineau

En raison de la pluie qui était toujours au rendez-vous aujourd’hui, les rencontres du Challenger Banque Nationale de Gatineau ont été déplacées au club de tennis intérieur la Sporthèque. L’horaire a également été modifié et Peter Polansky (Thornhill, ON) ainsi que Denis Shapovalov (Richmond Hill, ON) n’ont pas joué leur match de demi-finale.

Toutefois, Bianca Vanessa Andreescu (Toronto, ON) a mis fin au parcours de l’Italienne de 21 ans Cristiana Ferrando. Si cette dernière a été dominante au premier acte, Andreescu a usé d’un jeu tout en puissance pour effectuer une remontée et mettre la main sur la deuxième manche. Ferrando, 349e joueuse mondiale, a eu du mal à suivre le rythme de la Canadienne en troisième manche alors que celle-ci multipliait les coups gagnants. Ainsi, la Torontoise a signé une importante victoire de 2-6, 6-4 et 6-1 lui permettant d’accéder à la finale du tournoi pour une deuxième fois consécutive. Elle affrontera la gagnante du match entre l’Australienne Lizette Cabrera et l’Américaine Ellie Halbaueur. Une légère inondation à l’intérieur du club est venue interrompre leur match alors que Cabrera menait 3-1 dans la troisième manche.

Charlotte Robillard-Millette (Blainville, QC) et Andreescu ont remporté le match commencé hier, mais reporté en raison de la pluie, contre la Britannique Katy Dunne et la Tchèque Barbora Stefkova. Ces dernières se sont inclinées par la marque de 6-3, 6-7 (7) et 10-7. Les Canadiennes devaient immédiatement disputer la finale et menaient 4-3 contre les 4es têtes de série, la Japonaise Ayukawa Mana et la Britannique Samantha Murray, lorsque l’inondation a forcé le report de la rencontre à demain.

Chez les hommes, les favoris Tristan Lamasine (FRA) et son partenaire Franko Skugor (CRO) ont été couronnés champions du double masculin après avoir disposé des Australiens Jarryd Chaplin et John-Patrick Smith, troisièmes têtes d’affiche de l’épreuve. Lamasine et Skugor n’ont eu besoin que de 58 minutes pour signer une victoire en deux manches expéditives de 6-3 et 6-1.

Demain, nous aurons peut-être la chance d’assister à une finale toute canadienne si Peter Polansky et Denis Shapovalov remportent tous les deux leur match de demi-finale.

Crédit photo: Roger Lauzon